Qu’est-ce que l’ostéopathie ?

L’ostéopathie fut créée à la fin du XIXe siècle par le médecin Andrew Taylor Still (1828‐1917). C’est précisément en 1874 que Still établit les principes de l’ostéopathie basée sur sa parfaite connaissance de l’anatomie et la physiologie du corps humain.

L’ostéopathie est une médecine exclusivement manuelle qui diagnostique et traite les pertes de mobilité des structures composant le corps qui entrainent des troubles fonctionnels. En s’appuyant sur une connaissance approfondie de l’anatomie et de la physiologie, l’ostéopathe prend en compte chaque individu dans sa globalité, tant mentale que physique. En effet, toutes les structures du corps sont étroitement liées entre elles (par des tissus organiques) constituant une unité fonctionnelle indissociable. De ce fait, une structure présentant une perte de mobilité peut engendrer une série de problèmes secondaires et de symptômes à distance. De la même façon que, toute perte de mobilité des articulations, des muscles, des ligaments ou des viscères peut provoquer un déséquilibre de l’état de santé.

L’ostéopathie intéresse tous les grands systèmes du corps :

  • le système locomoteur : entorses, tendinites, lombalgies, dorsalgies, cervicalgies, douleurs articulaires, scolioses, douleurs coccygiennes, douleurs maxillaires.
  • le système neurologique : névralgies cervico‐brachiales, intercostales, faciales, cruralgies, sciatiques…
  • le système cardio‐vasculaire : troubles circulatoires des membres, congestion veineuse
  • le système digestif : ballonnements, flatulences, troubles hépatobiliaires, colites, constipation, ptôse d’organes, digestion difficile, gastrites, acidité gastrique…
  • le système O.R.L. et pulmonaire : rhinites, sinusites, céphalées, bronchites, asthme, bronchiolites…
  • le système neuro‐végétatif : états dépressifs, d’hypernervosité, anxiété, stress, troubles du sommeil,
  • les séquelles de traumatismes : fractures, entorses, chutes, accidents.

L’ostéopathie repose sur 4 grands principes :

  • Unité du corps : comme évoqué plus haut, l’individu est perçu dans sa globalité et toutes les structures le composant comme une unité fonctionnelle indissociable. De même, il est impossible de dissocier notre état de santé physique de notre état de santé mental.
  • Relation entre la structure et la fonction : Still a établi que les structures du corps et les fonctions qu’elles doivent remplir sont interdépendantes : « Toute maladie remonte à quelque désordre mécanique dans la machinerie du corps humain ». Cette relation structure / fonction se retrouve à de nombreux niveau chez un être vivant : articulation/mouvement, os/charpente, dent/mastication, poumons/respiration. Par exemple, si je mange trop épicé ou trop acide, cela risque à long terme d’attaquer la paroi interne de l’estomac et d’y provoquer un trou (ulcère). Ici la fonction alimentation abime la structure estomac. Si un nerf est comprimé, cela génèrera de la douleur sur son trajet (sciatique). Là c’est un problème mécanique qui génère un problème fonctionnel.
  • Principe d’auto guérison : c’est ce qu’on appelle l’homéostasie, cette fonction propre au vivant que l’ostéopathe va travailler : C’est un processus de régulation qui correspond à la capacité d’un système à maintenir l’équilibre de son milieu intérieur, quelles que soient les contraintes externes. À l’échelle du corps, il s’agit de garder constants les besoins spécifiques, comme la température corporelle, la glycémie, la pression sanguine ou le rythme cardiaque. Les restrictions de mobilité empêchent donc le corps d’effectuer sa propre régulation, l’ostéopathe lèvera ces obstacles pour aider le corps à retrouver lui‐même son équilibre.
  • Loi de l’artère : Le sang circule dans tout l’organisme à travers un réseau artériel et veineux et assure différentes fonctions vitales pour l’organisme : transport des hormones, oxygène, CO2, arrêt des hémorragies, défense immunitaire… Là où le sang circule mal, ces différents échanges indispensables au fonctionnement normal des cellules, sont réduits. Ainsi le rôle de l’ostéo est d’avant tout de s’assurer de la qualité de la circulation sanguine dans tout l’organisme.

Pour résumé, le rôle de l’ostéopathe est donc d’utiliser l’ensemble de ces piliers pour corriger les restrictions de mobilité des structures composant le corps qui ont entrainés des troubles fonctionnels. Tout en utilisant seulement ses mains, aussi bien pour le diagnostic que le traitement.

Selon la norme Européenne, l’ostéopathie est définie de la manière suivante :
« Ostéopathie : Discipline de la santé de premier contact centrée sur le patient, qui met l’accent sur la relation entre les structures et les fonctions du corps, stimule la faculté naturelle du corps à s’autoguérir et favorise une approche globale de la personne pour tout ce qui concerne la santé et le développement de la bonne santé, principalement par le biais d’un traitement manuel. »

Article rédigé par Margot Bouteiller de la page Instagram @m.bouteiller_osteo.animalier

N’hésitez pas à commenter, partager et poser toutes vos questions ! Nous nous ferons un plaisir d’y répondre 🙂

Sources :

https://www.osteopathe‐syndicat.fr/qu‐est‐ce‐que‐l‐osteopathie

http://www.atman.fr/accueil‐devenir‐osteopathe/histoire‐de‐losteopathie/

Thomas Blandin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page